Quelle est votre priorité en matière d’automatisation ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Club des Juristes Augmentés, épisode #2

Le 5 février dernier se tenait la 2ème table ronde autour des enjeux d’automatisation. A cette occasion, nous avons organisé une étude autour des attentes et des besoins d’une #directionjuridique. Chaque semaine nous partagerons avec vous un chiffre clé qui permet de mieux comprendre où en sont les Directeurs Juridiques, quels sont leurs attentes, quels projets ont été initiés, à quelles fins et pour quel résultat.

 

Le pilotage pour mieux guider la performance

💡Deuxième indicateur et nouvelle surprise ! Les Directeurs Juridiques interrogés demandent à disposer d’indicateurs de pilotage pour une meilleure maîtrise de leurs activités. Ils n’ont aujourd’hui pas ou peu de d’outils qui puissent répondre à cette exigence. En conséquence, ils ne disposent pas d’une vision d’ensemble qui soit précise et fiable. Il leur est donc difficile non seulement de mesurer la performance de leurs équipes et plus généralement de l’ensemble de la direction juridique. Dès lors et très logiquement, les Directeurs Juridiques sont dans l’incapacité de remonter des informations fiables auprès de la Direction Générale comme auprès des aux autres directions opérationnelles. Pourtant être en capacité de communiquer avec les autres entités de l’entreprise est un des enjeux majeur d’une direction juridique moderne et qui doit s’imposer comme un partenaire actif.

 

Saisir les nouvelles opportunités

👉C’est donc l’opportunité de se saisir d’un enjeu important dans une démarche de modernisation et de transformation digitale. Les directeurs juridiques et leurs juristes ont désormais plusieurs solutions à leur disposition pour piloter leurs activités, par branche, par bureau, par strate hérarchique.

Les solutions de robotisation de contrat, de GED, de plateformes collaboratives, de digitalisation des AG et de boards, de recherches juridiques, au-delà des services intrinsèquement proposés, mettent à disposition des tableaux de bord aussi précis qu’intuitifs, délivrant de l’information qualifiée en temps réel.

La fin annoncée des tableaux Excel ? A terme oui, à n’en pas douter. Tout d’abord parce qu’ils sont chronophages et rébarbatifs à créer. Récupérer les bonnes informations, les compiler, les mettre en forme et les diffuser prend un temps considérables. Il est fréquent de constater que des collaborateurs y passent plusieurs jours pour un résultat souvent imprécis et incomplet. De plus, il faut se remettre à l’ouvrage tous les mois. C’est aussi démotivant qu’épuisant.

Les dashboards nouvelle génération automatisent ce processus de fabrication. Directeurs juridiques et juristes, mais aussi DAF et Direction Générale disposent d’informations fiables et actualisées en temps réel. Les tableaux de bord les plus avancés permettent de créer ses propres indicateurs. Il est ainsi possible de créer des reportings personnalisés, spécifiques à certains services et à des besoins spécifiques. One more thing ? Des outils comme Jarvis permettent de programmer les envois de reportings au format PDF sur sa boite mail à échéance régulière. C’est un moyen sur de ne jamais manquer une information importante.

 

Donner une nouvelle dimension à la Direction Juridique

C’est donc aussi un moyen de mieux valoriser les savoirs-faire en faisant de la pédagogie auprès des autres directions au travers de graphiques clairs et compréhensibles par tous. La Direction Juridique peut ainsi s’imposer comme un partenaire business et dépasser l’image du « ralentisseur » qui lui colle à la peau depuis trop longtemps.

La Direction Juridique est de plus en plus intégrée aux processus opérationnels. D’ailleurs, la charge de travail attendue sur 2020 pour les juristes en entreprise devrait croître de 85% (source : Gartner). Challenge impossible à relever sans un pilotage clair qui permet de suivre et d’agir sur le travail de chacun.

C’est donc un défi que les Directions Juridiques doivent rapidement relever pour assurer un niveau de qualité constant malgré une charge de travail en constante augmentation. Mais c’est également l’opportunité pour elles de valoriser leur travail au quotidien, de démontrer le rôle qu’elles jouent aux côtés des directions financières et commerciales par exemple.

 

La semaine prochaine, nous verrons si les Directions Juridiques ont décidé d’agir sur les enjeux de transformation digitale ou si elles ont décidé d’attendre