Sécurité

La sécurité et l'accessibilité des données du cabinet et de ses clients est une priorité, comme le démontrent les solutions technologiques que nous mettons en oeuvre.

La sécurité est la priorité de nos développements informatiques, c’est pourquoi nous avons développé le logiciel de gestion pour avocats Jarvis Legal qui s'appuie sur les meilleures technologies cloud. C’est en effet la grande force des solutions cloud que de proposer à tous les meilleures infrastructures, les meilleurs protocoles de sécurité, les meilleures technologies de protection.

Pourquoi le cloud est-il la meilleure garantie de sécurité des données du cabinet ?

Le cloud fonctionne en centralisant les calculs et les bases de données et se contente d’afficher les informations sur les équipements de l’utilisateur. Ainsi, les données qui s’affichent ne peuvent être dégradées ou bloquées.

De plus, le transit des données se fait de manière chiffrée. Celles-ci ne sont lisibles qu’une fois reconstituées sur la machine du client, évitant ainsi toute interception.

Faut-il éviter les logiciels installés en local ?

N’étant ni chiffrés ni protégés par des infrastructures aussi robuste qu’un cloud privé, les logiciels installés sont particulièrement fragiles sur le plan de la sécurité.

Les logiciels fonctionnant sur des serveurs hébergés sont également fragiles car ils fonctionnent avec un système d’exploitation et en interaction permanente avec les équipements locaux du client.

D’ailleurs, les ransomwares, chevaux de Troie et autres logiciels malveillants se déploient uniquement au sein de cabinets d’avocats disposant de leurs données en local.

Du coup, le cloud est-il plus cher ?

Les datacenters que nous utilisons sont parmi les meilleurs du marché. Le volume de données que nous stockons, conjugué au volume des données global, permet d’investir dans des moyens importants afin de protéger, administrer et sécuriser les serveurs, les accès, les réseaux.

Là où un serveur hébergé doit supporter le coût de l’administration serveur, des machines, de la sécurité seul, le cloud privé mutualise les investissements et les frais sur tous les utilisateurs. Le coût du cloud pour chaque utilisateur est donc très inférieur à une infrastructure locale ou un serveur hébergé.

Ainsi, pour des raisons à la fois techniques et de mutualisation, la sécurité des données du cabinet et de ses clients ne peut être mieux garantie que par le cloud.

Quelles sont les bonnes pratiques à mettre en place ?

Comme nous l’avons dit plus haut, les technologies cloud sont les seules à pouvoir proposer un haut niveau de sécurité. Cependant, un certain nombre de bonnes pratiques doivent être mises en place afin d’augmenter la sécurité des données du cabinet. La responsabilité de l’avocat est en jeu !

Parmi celles-ci, nous pouvons citer la gestion des mots de passe : complexité de création, singularité, renouvellement fréquent, …

Ensuite, la rédaction et la signature par chaque collaborateur d’une charte informatique afin d’expliquer les risques, prévenir les comportements dangereux et enfin pouvoir sanctionner les abus.

Enfin, contrôler et limiter les envois de fichier et d’informations par emails, qui sont faciles à transférer, copier et pirater. Il vaut mieux privilégier des accès protégés ou encore des espaces collaboratifs sécurisés.

Vous avez des questions ?

Nos conseillers vous répondent
du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 au

0805 690 595 depuis l'international : +33 (0)9 72 57 76 14
Vous souhaitez plus de détails ?

Profitez d’une démo gratuite et découvrez
Jarvis Legal en quelques minutes

Inscription gratuite